JBQ

Proforma-No66-Oct-Final 2.1

Issue link: http://bdq.uberflip.com/i/738666

Contents of this Issue

Navigation

Page 1 of 15

p. 2 Dépot légal 1985 Bibliothèque Nationale du Québec Publié cinq (5) fois par année et distribué gratuitement Conception graphique : nadine.perron@globetrotter.net Impression : Les impressions Jean Gauvin 1515, av. Saint-Jean-Baptiste Québec (Québec) G2E 5E2 proforma L'équipe du Proforma Me Ariane Leclerc-Fortin Me Audrey Létourneau Me Maude Bégin-Robitaille Me Nicholas Jobidon Me Aurélie-Zia Gakwaya Me Julye Goulet Conseil d'administration du Jeune Barreau 2016-2017 Me Régis Boisvert Président Me Audrey Létourneau 1 er vice-présidente Me Charles-Étienne Pépin 2 e vice-président Me David Chapdelaine Miller Trésorier Me Myralie Roussin Secrétaire Me Valérie Savard Secrétaire adjointe Conseillers(ères) Me Jean-Félix Charbonneau Me Louis Cloutier Me Camille Guay-Bilodeau Me Ariane Leclerc-Fortin Me Raphaëlle Mignault Me Isabelle Sarrazin Président sortant Me Louis-Philippe Pelletier-Langevin @JBQ_Quebec La chronique historique Par Me Ariane Leclerc Fortin Responsable du Proforma proforma@jeunebarreaudequebec.ca Les femmes dans la profession : histoire d'un long combat Le projet de livre historique Le Rabat, qui sera mis sous presse bientôt afin de mettre en lumière les cent ans d'histoire du Jeune Barreau de Québec, permettra à ses lecteurs de découvrir les grands jalons de notre profession, notamment celui de l'accès des femmes à la profession. Petite histoire d'un long combat. Les balbutiements de la croisade des femmes pour l'accès à la pratique du droit remontent à 1914. Cette année là, Mme Annie MacDonald Langstaff, première diplômée à l'Université de McGill, fut la première à demander au Barreau du Québec de passer l'examen d'admission à l'étude du droit. Sa demande fut rejetée par le Conseil général, puis par le Bureau des examinateurs. Devant ces refus, Mme MacDonald Langstaff décida de porter sa cause devant les tribunaux. Sa requête fut rejetée en Cour supérieure le 12 février 1915 par le juge H.-C. St-Pierre. Cette affaire se rendit jusqu'à la Cour du banc du roi, où l'inadmissibilité des femmes à la profession fut confirmée. À la suite de cet échec judiciaire, l'affaire fut renvoyée sur le terrain législatif, de sorte qu'entre 1916 et 1931, six projets de loi furent déposés à l'Assemblée législative du Québec concernant l'admission des femmes à la profession, sans qu'aucun ne parvienne à obtenir la majorité des voix. Le premier de ces six bills visant à modifier la Loi du Barreau fut déposé en 1916 par Me Lucien Cannon, député de Dorchester et membre du Jeune Barreau de Québec. Ce bill fut rejeté par une seule voix le 10 mars, 21 députés ayant manifesté leur appui au projet d'admettre les femmes au Barreau, contre 22 qui s'y opposèrent. Me Cannon présenta à nouveau son bill le 16 décembre 1916. L'histoire se répéta, avec encore une seule voix séparant les députés pour l'admission des femmes au Barreau (33 députés) de ceux contre (34 députés). À ce sujet, la lecture du livre Le Rabat nous apprend que M. Joseph- Napoléon Francoeur, avocat député de Lotbinière, a voté contre l'adoption du bill, alors qu'il avait auparavant appuyé la position de Me Cannon. Le député de Lotbinière a justifié sa décision comme s'agissant non pas d'un vote de cœur, mais de raison, ajoutant qu' « il ne faut pas argumenter longtemps pour démontrer cette vérité que l'homme et la femme sont dissemblables en nature, en quantité et en qualité ». En janvier 1921, ce fut le tour d'un troisième projet de loi, piloté par le député libéral de Saint-Laurent, M. Henry Miles. Ce bill, reprenant presque mot pour mot le projet de Me Cannon fût d'abord rejeté de façon expéditive par le Comité des bills publics, puis devant l'insistance du député Miles, l'étude du projet reprit en février. Miles tenta de faire valoir que la situation avait changée avec la Grande Guerre, et que le débat relevait cette fois davantage de la raison que des sentiments. Il allégua que, comme les femmes avaient remplacé les hommes au travail alors qu'ils étaient partis

Articles in this issue

Links on this page

view archives of JBQ - Proforma-No66-Oct-Final 2.1